Formation des Pairs Éducateurs à la Citoyenneté et aux conséquences de l’Immigration Clandestine dans les Centres Sociaux Loyola à Agoè-Nyivé, Lomé – Togo »

Les 17 et 18 février 2020 sont deux dates retenues pour la formation de 50 jeunes déscolarisés venus de divers horizons d’Agoè-Nyivé et ses environs, Lomé (TOGO). Deux modules essentiels ont été présentés pour développer leurs compétences à adopter des comportements responsables en ce qui concerne leurs choix. Il s’agit spécifiquement des modules portant sur la « Citoyenneté » et celui de l’«Immigration Clandestine ». 

Cette formation s’inscrit dans les quatre Préférences Apostoliques Universelles ou les préférences 3 « Accompagner les jeunes dans la création d’un avenir porteur d’espérance » et 4 « Travailler avec d’autres pour la sauvegarde de notre « Maison Commune» sont mis en exergue afin de montrer aux jeunes l’importance de protéger leurs maisons, leurs pays et leurs environnement au lieu d’aller chercher l’el dorado ailleurs en passant par l’immigration clandestine avec ses conséquences désastreuses.

Intervention du Formateur sur la Citoyenneté

C’est une formation en Paire Education qui a comme objectif d’outiller 50 jeunes déscolarisés pour sensibiliser leurs paires sur ces questions qui minent la société et détruisent la jeunesse d’aujourd’hui. Dans son mot introductif, le formateur a d’abord évaluer le niveau des participants et les a amener à faire ressortir leurs attentes à la fin de cette formation. Passant par les vidéos pour aider les jeunes à mieux cerner les réalités de la vie en ce qui concerne ces deux modules. Ce fut une formation participative avec les partages des jeunes sur leur vécu quotidien et leurs désirs qu’ils cherchent à accomplir qui concerne plus l’évasion, immigrer vers l’étranger pour une meilleure vie. Monsieur PALAKASSI Maxime, le formateur a rappelé aux jeunes l’importance d’une vie disciplinée qui conduit à la réussite. Dans ses enseignements, il a donné l’exemple du jeune qui hypothèque son avenir à travers un comportement sexuel désordonné et irresponsable, et qui perd sa valeur de bon citoyen et ne sachant plus quoi faire est exposé à la tentation de quitter illégalement son pays, son milieu de vie habituel pour un autre pays à la quête d’une vie facile, « el dorado » d’où l’immigration clandestine avec les risques possibles conduisant à la mort. Les jeux de rôles, les exemples et témoignages des jeunes participants ont meublé et ont enrichies les sessions des deux jours. Après ces partages, le formateur a insisté sur les facteurs que sont nos attitudes et nos gestes les plus quotidiens qui entravent notre développement à l’instar du non-respect de l’environnement et qui a des répercussions sur notre bien-être, notre santé et notre développement.  Le non-respect du code de la route qui cause des pertes en vies humaines ainsi que des dégâts ont aussi été souligné sans oublier le manque de sérieux et de conscience professionnelle.

Intervention du Formateur sur l’Immigration Clandestine

Les autres attitudes négatives qui ont été demandé aux jeunes de corriger et d’aller sensibiliser leurs paires en retour sur: le non-respect de l’autre, l’absence d’éthique, la malhonnêteté – tricherie, la corruption – contrebande, le gaspillage des ressources, le manque de solidarité et de tolérance, le non exercice de nos droits et le non accomplissement de nos devoirs et enfin l’indifférence à l’égard de la chose publique. Les participants ont vu et compris à travers les vidéos que l’aventure présente beaucoup de dangers et ne vaut pas la peine d’être tentée. Les exemples de Liban et du Gabon ont été cités. Ceux de la traversée du désert de Libye vers les côtes européennes furent abordés. Les participants aussi ont évoqués des cas d’amis et de proches ayant tenté l’aventure et qui sont sortis perdants. Ils ont promis relayer l’information pour le bien- être de tous.

Ornela Emefa PAKOU, Chargée des Projets.

Training of Peer Educators on Citizenship and the consequences of Illegal Immigration in Loyola Social Centers in Agoè-Nyivé, Lomé – Togo.

February 17 and 18, 2020 ares two dates selected for the training of 50 out-of-school youth from various backgrounds in Agoè-Nyivé and its surroundings, Lomé (TOGO). Two essential modules have been developed to develop their skills to adopt responsible behaviors regarding their choices. These are specifically modules dealing with « Citizenship » and that of « Illegal Immigration ».

This training is part of the four Universal Apostolic Preferences where preferences 3 « Accompany young people in the creation of a future bringing hope » and 4 « Work with others for the safeguard of our » Common Home « are set in order to show young people the importance of protecting their homes, their countries and their environment instead of looking for el dorado elsewhere, passing through illegal immigration with its disastrous consequences.

Trainer intervention on Citizenship

It is an education pair training which aims to equip
In his introductory word, the trainer first assess the level of the participants and get them to bring out their expectations at the end of this training. Going through the videos to help young people better understand the realities of life regarding these two modules. It was a participative training with the sharing of young people on their daily experience and their desires that they seek to fulfill which concerns more the escape, immigrate abroad for a better life. Mr PALAKASSI Maxime, the trainer reminded young people of the importance of a disciplined life that leads to success. In his teachings, he gave the example of the young man who mortgages his future through disorderly and irresponsible sexual behavior, and who loses his value as a good citizen and no longer knowing what to do is exposed to the temptation to leave his country illegally, his usual living environment for another country in search of an easy life, « el dorado » hence illegal immigration with the possible risks leading to death. The role plays, examples and testimonies of the young participants furnished and enriched the sessions of the two days. After these sharing, the trainer insisted on the factors which are our most daily attitudes and gestures which hinder our development like the disrespect of the environment and which has repercussions on our well-being, our health. and our development The non-compliance with the highway code which causes loss of life as well as damage was also underlined without forgetting the lack of seriousness and conscientiousness.

Trainer intervention on Illegal immigration

Other negative attitudes that have been asked of young people to correct and go to sensitize their peers in return are: disrespect for the other, lack of ethics, dishonesty – cheating, corruption – smuggling, waste of resources, lack of solidarity and tolerance, non-exercise of our rights and non-fulfillment of our duties and finally indifference towards public affairs.  Participants saw and understood through the videos that the adventure presents many dangers and is not worth trying. The examples of Lebanon and Gabon were cited. Those of the crossing of the Libyan desert towards the European coasts were approached. The participants also mentioned cases of friends and relatives who tried the adventure and who lost out. They promised to relay information for the well-being of all.

Ornela Emefa PAKOU, Project Manager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :